Les différents liftings partiels

18 octobre 2018 by admin0
Les-différents-liftings-partiels-1200x372.jpg

Le recours au lifting partiel devient de plus en plus répandu, surtout quand on sait qu’il suffit de retoucher une seule partie pour avoir l’harmonie nécessaire.

Enumérer les liftings

Lifting-partiel-ce-qu-il-faut-savoir-avant-de-se-lancerOui les liftings partiels sont nombreux, et il faut les reconnaitre pour pouvoir les énumérer et les différencier. L’objectif primordial étant d’arriver à l’accord entre chirurgien esthéticien et patient par la compréhension des différentes opérations de lifting partiel. Il y a lifting et lifting c’est selon l’emplacement de l’un et de l’autre et parmi les liftings les plus répandus il y a le lifting frontal qui depuis l’arrivée des injections de toxine botulique, n’est plus très pratiqué. Ses rares indications ? C’est quand – il y a un relâchement au niveau de l’ensemble du front et que les sourcils tombent.

Autres formes de lifting partiel

Le lifting temporal : Il sert à remonter la queue du sourcil et atténue l’excès de peau de la paupière supérieure, décrivent plusieurs chirurgiens esthéticiens. Il intéresse les patients qui veulent un résultat plus durable qu’une injection de toxine botulique. Ce lifting partiel est rare pour cause de résultat peu durable. La technique de « la pince mannequin » retend un petit excès de peau local grâce à une courte incision dans le cuir chevelus. Aussi on trouve le lifting jugal ou facial : « Il consiste à repositionner les tissus affaissés au niveau des joues, ce qui atténue les bajoues et les sillons-nasogéniens, avec une cicatrice placée devant les oreilles». Une restauration qui se passe de plus en plus souvent du bistouri, au profit de l’injection de produits de comblement. « En redonnant du volume dans la partie médiane, on remonte en partie la ptôse du bas du visage ».

Le lifting le plus courant

Le lifting cervico-facial est le lifting le plus couramment pratiqué, généralement à partir de la cinquantaine. Il retend à la fois la zone du cou et redessine l’ovale du patient. L’intervention dure 1 à 2 heures, on reste tranquille au moins quinze jours. En plus il y a le lifting cervical qui traite uniquement le cou, avec une cicatrice camouflé derrière l’oreille.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Copyright 2017